Langue FR NL

Richard Matthew Stallman


Dates d'intervention

Pays
United States
Description

Richard Matthew Stallman est né à Manhattan, le 16 mars 1953. Connu aussi sous les initiales rms (en minuscules), est un programmeur et militant du logiciel libre. Initiateur du mouvement du logiciel libre, il lance, en 1983, le projet GNU et la licence publique générale GNU connue aussi sous l’acronyme GPL. Il a popularisé le terme anglais « copyleft ». Programmeur renommé de la communauté informatique américaine et internationale, il a développé de nombreux logiciels dont les plus connus des développeurs sont l’éditeur de texte GNU Emacs, le compilateur C de GNU (GCC), le débogueur GNU (gdb).

Depuis le milieu des années 1990, il consacre la majeure partie de son temps à la promotion des logiciels libres auprès de divers publics un peu partout dans le monde. Depuis quelques années, il fait campagne contre les brevets logiciels et la gestion des droits numériques (DRM), les défis, menaces et opportunités de l'informatique.

Richard Stallman rédige régulièrement des billets publiés dans la presse internationale comme The Guardian ou Le Monde où il a écrit en 2012 « l'utilisateur doit contrôler le programme pas l'inverse ».

Richard Stallman est volontiers visionnaire et a écrit en 1996 le droit de lire, une courte nouvelle dans laquelle il met en garde sur ce qui se pourrait se passer dans un avenir où des technologies de contrôle de la copie sont employées pour restreindre la lecture des livres: partager un livre ou autre œuvre écrite est un crime passible d'emprisonnement. En particulier, cette nouvelle montre l'impact d'un tel système sur les exigences faites aux étudiants d'université. L'un d'eux fait face à un dilemme où il doit décider s'il va prêter son ordinateur à une étudiante qui pourrait peut-être alors accéder illégalement aux documents qu'il a achetés. Ce récit a la caractéristique d'avoir été écrit avant l'adoption généralisée des technologies de gestion des droits numériques et d'avoir prédit les tentatives d'utiliser l'ordinateur pour restreindre l'usage que font les usagers des documents, comme l'« informatique de confiance » qui serait sans plus opportunément appelée « informatique de méfiance ».

Richard Stallman est lauréat de très nombreux prix et distinctions dont celui de docteur honoris causa de la Vrije Universiteit Brussel

En partie extrait de wikipedia de 1 et 2.


Back to home